Guides et dossiers Collège

 Professeur·es principales·aux en SEGPA, une première reconnaissance

 

Dans une note aux rectorats, le ministère de l’Education Nationale précise, enfin, son interprétation du décret ouvrant la part variable de l’ISOE aux PLP de SEGPA.

Dans sa note, le ministère restreint aux seul·es collègues PLP désigné·es comme professeur·es principales·aux des classes de 3ème pour les années scolaires 2019-2020 et 2020-2021.

Le ministère met de côté les professeur·es principales·aux des autres niveaux, or, rien dans les textes ne limite cette attribution aux seules classes de 3ème. Cette tentative de limitation n’est pas acceptable et nous invitons les collègues PLP prof principales·aux de classes de 4ème à faire valoir leur droit.

Les grand·es oublié·es du décret sont les collègues PE qui restent exclu·es de cette part variable de l’ISOE. Pire, dans sa note, le ministère explique que pour les 6ème et 5ème, il n’est pas nécessaire de désigner des professeur·es principales·aux puisque les directeurs·trices de SEGPA assureraient ces fonctions. Encore une fois, le ministère méprise le travail des un·es et alourdi la charge des autres.

C’est pourquoi la CGT Educ’action continue de revendiquer :
- La reconnaissance des fonctions de professeur·es principales·aux de toutes les classes par l’ouverture de la part variable de l’ISOE pour tous et toutes les enseignant·es concerné·es quelque soit leur corps.
- Un corps unique enseignant·es pour dépasser les divisions des personnels en reconnaissant les spécificités selon les niveaux par une formation initiale et continue appropriée.
- Une intégration de l’ensemble des primes et indemnités dans le traitement indiciaire afin qu’il puisse être pris en compte dans le calcul de la pension.

Référence : décret 2019-1002 du 27 septembre 2019 modifiant le décret 93-55 du 15 janvier 1993